LOI EL KHOMRI ET 49-3 : UN DENI DE DEMOCRATIE !

mercredi 11 mai 2016
par  Jean-Louis Mollard
popularité : 46%

Lettre ouverte à nos élus et à nos gouvernants qui méprisent les salariés

Depuis le 9 mars, dans la Drôme, les organisations syndicales CGT, FO, FSU et Solidaires mènent la bataille contre le projet de loi El Khomri. Elles en demandent toujours le retrait car ce projet constitue une attaque sans précédent contre les droits des salariés et ne manquera pas d’être adapté au Service Public.

- Elles ne peuvent accepter que le temps de travail soit augmenté de manière significative sans hausse des salaires.
- Elles ne peuvent accepter que la hiérarchie des normes soit inversée, permettant aux entreprises de faire voter des accords qui pourraient être plus défavorables que la loi.
- Elles ne peuvent accepter que, sous prétexte de favoriser l’emploi, les licenciements économiques soient facilités.

Ce projet de loi participe à une libéralisation accrue de notre société alors que plus de justice sociale est nécessaire.

Le gouvernement vient d’annoncer sa décision de recourir à l’article 49-3 pour imposer un projet rejeté par 72% de la population. C’est ce même article que dénonçait un certain François Hollande en 2006 en déclarant : « Le 49-3 est une brutalité, le 49-3 est un déni de démocratie, le 49-3 est une manière de freiner, d’empêcher le débat parlementaire ».

Pour l’Intersyndicale de la Drôme, ces propos sont toujours vrais : en 2016 comme en 2006, le recours au 49-3 est toujours un déni de démocratie, une insulte faite à tous ceux sont mobilisés pour défendre un Code du Travail protecteur. Cela ne peut qu’engendrer rancœur et colère et creuser encore plus le fossé entre les citoyens et leurs représentants.

Ainsi, après la non-consultation des organisations syndicales avant l’écriture du texte, les rencontres expéditives avec la Ministre du travail, voici le temps du blocage des votes à l’Assemblée nationale ! C’est une bien curieuse et affligeante conception de la Démocratie…

Loin d’être résignées, nos organisations vont continuer de mobiliser les Salariés, Privés d’Emplois, Retraités, et l’ensemble des Citoyens pour non plus exiger le retrait du Projet de Loi El Khomri, mais désormais gagner l’abrogation de la loi Travail.

Devant l’attitude du gouvernement, l’intersyndicale tient à vous mettre devant vos responsabilités et vous informe que ce passage en force va avoir des conséquences graves dans les jours à venir car les salariés de ce pays seront très en colère de ce recul social sans précédent.

En Drôme comme ailleurs, nos Organisations vont s’employer à organiser de nouvelles formes d’actions et de mobilisations dans la durée, plus visibles et dérangeantes… à commencer par les 17 et 19 mai prochains.

MANIFESTATIONS :
Mardi 17 mai 14h au Champ de Mars à Valence
Mardi 17 mai 14h au Théâtre à Montélimar ;
Jeudi 19 mai 12h30 Parvis de la Gare à Valence
Jeudi 19 mai 14h au Théâtre à Montélimar.

La lettre ouverte (à télécharger)

Contact

FSU Drôme


Maison des Syndicats
17 rue Bizet
26000 VALENCE


Tél : 04 75 56 83 30
Mél : fsu26@fsu.fr

Agenda

 

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois