AUSTERITE : MALGRE LE 10 OCTOBRE, LE GOUVERNEMENT PERSISTE ET SIGNE !

lundi 6 novembre 2017
par  Jean-Louis Mollard
popularité : 94%

La grève unitaire du 10 octobre a été un succès qui montre l’ampleur du mécontentement des fonctionnaires.
Mal payés, méprisés, précarisés, ils ont été 4 000 à Valence à dire ASSEZ !

DES CONCESSIONS INSUFFISANTES

Face à la mobilisation, le gouvernement a cédé quelques miettes mais continue de jouer la montre :

  • l’augmentation de la CSG serait strictement compensée pour les fonctionnaires, y compris pour les nouveaux recrutés, petite avancée mais qui ne correspond pas à la promesse d’Emmanuel Macron d’augmenter leur pouvoir d’achat à cette occasion.
  • la reconduction de la prime dite « GIPA », maigre compensation pour les agent-e-s ayant subi une perte de pouvoir d’achat entre 2012 et 2016 : c’est donc bien le moins !

VACHES MAIGRES POUR LES PERSONNELS

Pour tout le reste, aucune réponse n’a été apportée à nos demandes...

  • Jour de carence maintenu :
    le Ministre renvoie aux mutuelles la responsabilité éventuelle d’une compensation du jour de carence, ce qui entérinerait cette mesure injuste pour les agent-es et reporterait in fine le coût sur les cotisations.
  • Report des mesures PPCR :
    Le gouvernement confirme que l’ensemble des mesures indiciaires et statutaires relevant de PPCR sont effectivement reportées de 12 mois à compter du 1er janvier 2018 (transferts primes/points pour la catégorie A, revalorisations indiciaires, passage en A des personnels sociaux).

NE PAS BAISSER LES BRAS

La FSU ne s’y résout pas : reporter ces mesures n’est ni plus ni moins qu’un coup de canif dans la parole de l’État et cela amputera le pouvoir d’achat déjà mis à mal de tous les fonctionnaires.
- Ce sont de plus surtout les traitements des personnels de catégories C (donc les plus faibles salaires) qui, en 2018, ne seraient pas augmentés, alors même que les rythmes d’avancement ont parfois été allongés.
- Quant au passage en catégorie A des personnels sociaux, il représentait déjà une reconnaissance trop tardive et insuffisante de ces professions, le reporter est inacceptable.

Une nouvelle fois le gouvernement s’attaque en priorité aux plus faibles et, en particulier, aux femmes et aux catégories les moins payées.

SUITES IMMEDIATES AU 10 OCTOBRE

L’ensemble des organisations syndicales de la fonction publique (CGT, CFDT, FO, UNSA, FSU, Solidaires, CFTC, CGC, FA FP), réuni le 26 octobre 2017 au siège de l’UNSA, constate que les réponses du gouvernement ne sont donc pas à la hauteur des attentes des agents publics exprimées notamment lors de la mobilisation du 10 octobre dernier en matière de pouvoir d’achat, de garantie des engagements pris et d’emploi public.
- Elles ont donc acté la poursuite de la mobilisation unitaire sur la base des revendications communes portées le 10 octobre dernier avec le large soutien des agents publics (dégel de la valeur du point d’indice, non rétablissement de la journée de carence...).
- C’est pourquoi, si la position du gouvernement n’évolue pas favorablement à l’égard de ces revendications, aucune organisation syndicale ne se rendra à la convocation de l’Assemblée Plénière du Conseil Commun Fonction Publique du 6 novembre présidée par le ministre. Les organisations syndicales appellent d’ores et déjà à un rassemblement militant le lundi 6 novembre devant Bercy à midi.

Le principe d’une prochaine rencontre est déjà acté lors de laquelle la FSU portera le mandat d’une nouvelle journée de grèves et de manifestations.


Contact

FSU Drôme


Maison des Syndicats
17 rue Bizet
26000 VALENCE


Tél : 04 75 56 77 77
Mél : fsu26@fsu.fr

Agenda

 

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois